Flora

/Flora

A propos Flora

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent Flora a créé 48 entrées de blog.

Les flambeaux des Flo: procession de St Nicolas de Port

Chers Blog-Trotteurs et aficionados, Décembre est déjà là, et avec lui arrive la Saint Nicolas! […]

Par |1 décembre 2015|Flora, Florence, Lorraine|4 Commentaires

Du cidre, des vagues et quelques colombages

Le 1er mai tombait cette année un vendredi; l’occasion parfaite pour un week-end en Normandie! […]

Par |14 novembre 2015|Flora, Normandie|4 Commentaires

Des ailes et du papier glacé – Figer le tracé de vie

Comme annoncé il y a bientôt un an de cela, voici à présent la facette du Festival de photographie animalière de Montier-en-Der qui fait sa renommée internationale: les photo! L'édition 2015 approche par ailleurs, puisque le festival se tiendra du 19 au 22 novembre prochain: http://www.festiphoto-montier.org/ Durant ces quelques jours, la ville revêt ses plus beaux atours et se pare d'instantanés à tous les coins de rue. Réparties sur quinze sites, bien au chaud sous un grand chapiteau ou parsemées au sein des lieux les plus inattendus (haras, abbatiale, collège, jardin...), ces 2000 photographies célèbrent la nature sous toutes ses formes. Le succès était au rendez-vous l'an dernier, puisque pas moins de 46 000 visiteurs se sont pressés devant les stands et expositions itinérantes! Sans plus attendre, vous trouverez ci-dessous les clichés ayant attiré mon regard lors de promenades méridiennes! Il manque à ce panorama certaines des sublimes expositions intérieures qui méritent néanmoins d'être mentionnées: "Traces de lynx" (Jacques Rime), "Le Safari urbain" (Laurent Geslin, à qui l'on doit l'affiche de l'édition 2014), un retour sur les actions de Greenpeace (Pierre Gleizes), ... ce festival est un véritable condensé de merveilles capturées! Devant le collège de Montier-en-Der - Ours solitaire Devant le collège de Montier-en-Der - Jeux d'oursons En suspension - Le Haut Manson "Un kiwi pour les kiwis" - Sabine Bernert "Fleur de nénuphar" - Rémi Masson "Touché" - Jan van der Greef L'abbatiale de Montier-en-Der L'abbatiale de Montier-en-Der Vue sur l'abbatiale depuis un pont surplombant le Haut Manson Sur les rives du Haut Manson Notre épopée entre lac du Der et concours photographiques se clôt ici. Pour lire le premier volet, suivez le lien!  

Par |12 novembre 2015|Champagne-Ardenne, Flora|2 Commentaires

Lecture au coin de l’ordi – La Petite Sirène

Un autre conte d'Andersen pour vos oreilles aujourd'hui, enregistré il y a quelque temps déjà. Ce n'était pas la version que je connaissais, celle que nous avions trouvée parmi les ouvrages d'un chalet vosgien et lu alors que la neige s'étirait au-dehors. Celle-ci est néanmoins tout aussi imagée, et vous y croiserez une flopée d'adolescentes dotées de queues de poisson, un sérieux manque d'âmes immortelles, une grand-mère aux vues très étroites, une sorcière fidèle à son image et un jeune prince pour le moins obtus. L'elfe de la rose vous semblait prodiguer des conseils de jardinage peu recommandables? Ici, des fleurs sans parfum croissent tout naturellement sur le plancher océanique, épaulées par des arbres aux couleurs et mouvements atténués, et les poissons naviguent d'une branche à l'autre selon les caprices des ondes. Hylas and the nymphs (détail), Waterhouse, 1896 Vous trouverez l'enregistrement en trois parties ci-dessous: Source: Contes d'Andersen, Traduction par David Soldi, Librairie Hachette et Cie, 1876.

Par |17 septembre 2015|Flora|Commentaires fermés sur Lecture au coin de l’ordi – La Petite Sirène

Lecture au coin de l’ordi – Le retour!

Pour cette nouvelle édition des "Lectures au coin de l'ordi", j'ai choisi de vous présenter un conte d'Andersen récemment découvert par ma personne qui, sous ses allures guillerettes et enfantines, vous inspirera une méfiance inattendue vis-à-vis des fleurs. Parc du Grand Blottereau, Nantes Dans cette courte histoire figurent, par ordre d'apparition: un bel elfe, des amants impossibles, un "sinistre frère" et des plantes vengeresses, cultivées dans des conditions pour le moins inhabituelles. Mention spéciale aux centaines d'abeilles coopérantes qui contribuent à dévoiler le pot aux roses (navrée, c'était tentant). Sans plus attendre, l'enregistrement audio de L'elfe de la rose! (Vous noterez l'anomalie technique assez hilarante vers 8'30.) Source: Petites histoires de jardin et autres contes & légendes, réunis par Michel Beauvais, Éditions Rustica, 2007.

Par |16 septembre 2015|Flora|2 Commentaires

« Avec du soleil, même un cimetière est gai » (Tchekhov)

Parmi la multitude de variétés de parcs et jardins, se détache une catégorie bien distincte; celle des cimetières. Les plus étendus et arborés d'entre eux sont paradoxalement des lieux emplis de vie, où les végétaux séculaires jouent avec le soleil, où les oiseaux s'en donnent à cœur joie, posant indifféremment sur la pierre d'un inconnu ou d'un illustre être humain, et où il fait bon laisser vagabonder ses pensées. Ci-dessous, les instantanés de quatre cimetières français remarquables, qui vous donneront probablement une petite idée de mon obsession pour les portes des tombeaux. Métal rouillé, peinture craquelée et mousse envahissante, le tout dans un écrin pierreux; une esthétique presque évidente! Cimetière Miséricorde (Nantes) Le "Père Lachaise nantais" Cimetière de Montmartre (Paris) Dénivelés et curiosités sous le viaduc La plus étrange tombe que j'aie jamais vue... Cimetière du Montparnasse (Paris) Petit frère du Père Lachaise Cimetière de Passy (Paris) Grandiloquence   Mausolée de Marie Bashkirtseff Inscription sur le monumental mausolée de Marie Bashkirtseff Peintre et sculptrice d'origine ukrainienne, Marie Bashkirtseff a passé l'essentiel de sa vie en France. Son Journal, tenu sans interruption depuis l'âge de 12 ans jusqu'à sa mort à seulement 25 ans, est aujourd'hui conservé à la BNF. J'en aime particulièrement cet extrait, datant du 9 mars 1879: Savez-vous que c’est une grande consolation que d’écrire ! Il y a des choses qui vous détruiraient si vous ne les destiniez à être lues et par conséquent « divisées à l’infini ». Son tableau Un meeting, présenté au Salon de 1884, est aujourd'hui exposé au musée d'Orsay.

Par |19 août 2015|Flora, Nantes, Paris|2 Commentaires

Des ravages de l’esclavage et des êtres marqués de son sceau

Beloved, Toni Morrison (1987)   Toni Morrison - Source: http://www.babelio.com/users/AVT_Toni-Morrison_7386.jpeg Vibrant, profondément humain, ce roman nous renvoie à nos incohérences et nos méfaits, et résonne particulièrement dans ce contexte troublé où les "affaires Ferguson" n'ont de cesse de se reproduire outre-Atlantique. L'après 11 janvier et les dernières élections semblent être d'autres signaux d'alerte puissants nous incitant à déjouer ce genre de situations. Toni Morrison, mythique romancière américaine, nous rappelle où loge notre humanité, notre orgueil et nos firmaments. Ce livre est beau, tout simplement. Loin de la froideur des faits détachés de toute réalité, elle nous ancre dans des destins brisés, des êtres profondément blessés et qui ont chacun leur manière unique de vivre après ces traumatismes. Ses propres mots sont comme suit: "I wanted to show the reader what slavery felt like, rather than how it looked." Dans Beloved, nous suivons ainsi les destinées de trois femmes noires suite à la Guerre Civile (1861-1865), dans l'Ohio: Sethe, sa fille Denver et Beloved, personnage dont je ne révèlerais pas l'identité, afin de ne point gâcher l'effet de surprise. Le thème central de Beloved est en définitive le lien intangible entre les vivants et les morts, le dialogue qui peut s'établir entre eux, et les méandres qui conduisent de l'oubli à la réminiscence. En s'inspirant d'un fait divers qui avait défrayé la chronique en 1856, Toni Morrison nous fait vivre et ressentir les mesures désespérées auxquelles les ex-esclaves ont dû se résoudre pour sauver ceux qu'ils aimaient d'endroits et de personnes emplis d'horreur. Le véritable personnage central de ce livre n'est pas Beloved, contrairement à ce que le titre du roman pourrait laisser croire, mais bien Denver, dont les circonstances de naissance incroyables sont un refrain, [...]

Par |15 avril 2015|Critique de livre, Flora|21 Commentaires

Pétition: Garantissons le droit à l’avortement en Europe!

Une fois n'est pas coutume, je profite de cette tribune qu'est Blog-Trotteurs pour relayer une campagne qui me tient à cœur et à laquelle je me suis dédiée toute entière ces derniers mois. A l'occasion des 40 ans de la loi Veil, qui posa les bases du droit à l'IVG en France, le collectif des Féministes en Mouvements, constitué d'une quarantaine d'associations (dont la mienne, Osez le féminisme!), vous invite à œuvrer pour faire avancer les droits des femmes dans l'Union Européenne. Vous aussi souhaitez que le droit à l'avortement soit garanti dans toute l'Europe? Comme Simone de Beauvoir, vous estimez que "la libération des femmes commence au ventre"? Que les droits fondamentaux des femmes soient bafoués de par le monde vous révulse? Vous ne comprenez pas qu'en Europe-même, à deux pas de chez nous, les femmes soient forcées à accoucher, ou au contraire que leur avortement soit décrété sans elles? "Un enfant quand je veux, si je veux" vous parle? Alors signez notre pétition, partagez-la, parlez-en autour de vous!  Merci pour votre soutien!!!! P.S.: Le site de la campagne: http://bougezpourlivg.fr/

Par |17 janvier 2015|Flora|Commentaires fermés sur Pétition: Garantissons le droit à l’avortement en Europe!

Voeux paiens

Joyeux Noël à tou-te-s! Merci infiniment à vous de nous lire, de nous soutenir et nous stimuler par vos commentaires. Toi, oui toi! le stalker qui actualise régulièrement la page d'accueil du site dans l'attente d'un nouvel article, et ne se plaint pas de notre irrégularité. Merci. Toi, l'ami-e qui sait par tes mots et tes conseils muer un article médiocre en un assemblage de texte et d'images digne d'intérêt. Merci. Toi, vénérable Blog-Trotteur, fidèle au poste depuis le Big Bang, ou toi, petit nouveau fraîchement débarqué, qui faites vivre cette communauté. Merci. Toi et toi, mes très chères co-fondatrices, qui par votre enthousiasme et votre joie de vivre ont fait d'un filon ténu une mine d'or. Merci. Toi, qui passe ici par hasard. Salut à toi, et merci. Vous tous, conservez votre esprit de baroudeur, cette soif intarissable de savoirs et de découvertes qui vous mènera au bout de votre rue ou parmi les trésors de votre patelin, à la conquête de votre pays ou sur l'autre rive du monde. Où que vous partiez, vivez pleinement le voyage. Sachez choyer l'enfant qui sommeille en vous, et laissez-le s'émerveiller devant de petits riens ou de grandes beautés. Ne le réprimez pas, n'ayez pas honte de lui, c'est son regard qui vous inspirera et vous guidera. Ouvrez grands les bras et les yeux à la différence, sachez la chérir et la célébrer. Si une cause vous paraît cruciale, si un comportement vous scandalise, n'hésitez pas à vous engager et à tempêter. Soyez vous-même, et ne changez pas pour des gens qui vous nuisent. Ignorez les diktats, jouez-vous des préjugés, aimez comme bon vous semble, et ne cessez jamais d'attiser vos rêves. Oscar Wilde saura [...]

Par |24 décembre 2014|Flora, La Fondation|4 Commentaires

Des ailes et du papier glacé – L’envolée matinale

Plongés dans une chape bleutée, vous cheminez les mains enfouies dans vos poches, le nez blotti dans son corset de laine. Les nappes du sommeil vous enveloppent encore, reliques d'une nuit aux échos de bruissements et de cris perçants. Ces sons lointains, les voici qui ressurgissent! Par centaines, par milliers, par dizaines de milliers! Levez les yeux au ciel, et des géantes se révèleront à vous, zébrant le ciel encore précoce. L'aube pointe au col de l'horizon, en des fumets colorés qui envahissent peu à peu le firmament. A vous croire plongés dans un Turner, incapables de décrocher les yeux des hauteurs. Soudain, une étendue lacustre à perte de vue, comme saupoudrée de volatiles innombrables. Certains décollent, d'autres atterrissent, et le spectacle dans les airs est tout simplement époustouflant. Bienvenue au lac du Der! Ancré au cœur de la Région Champagne Ardenne, le lac du Der-Chantecoq est avec ses 4800 ha le plus grand lac artificiel de France. Il fut créé en 1974 afin de régulariser le cours de la rivière Marne, et est classé en Réserve Nationale de Chasse et de Faune Sauvage, gérée par l'ONCFS. Il est très vite devenu un haut-lieu de stationnement des anatidés, grues et limicoles. Cette vaste zone humide a en effet tout pour leur plaire: les vasières découvertes à la fin de l'été sont prisées par les limicoles, quand la végétation qui les recouvre à l'automne retient les canards durant l'hiver. La Grue cendrée, emblème des lieux, a quant à elle adopté les îles au centre du lac, où elle se repose de nuit. Le lac fait donc le bonheur des oiseaux comme des ornithologues, qui sont tapis sur ses rives, armés de leurs objectifs et [...]

Par |15 décembre 2014|Champagne-Ardenne, Flora|9 Commentaires