Archives mensuelles : août 2015

Welcome to Ethiopia !

Un an jour pour jour après mon retour de Guyane, me revoilà bagages à la main, prête à m’envoler à nouveau hors d’Europe. Après de longues prospections, l’opportunité de partir s’est enfin offerte : un volontariat d’une année au sein d’une association française de valorisation des échanges et de la coopération avec l’Ethiopie, travaillant en collaboration avec les collectivités du pays et les populations locales. C’est à Débré Tabor, ville de 70 000 habitants et où l’association intervient, que je vivrais durant un an. Les projets sur lesquels j’interviendrais sont multiples : améliorer les conditions sanitaires et sociales des populations défavorisées, développer l’ouverture de la ville, réaliser des actions auprès des jeunes. Le site de l’association – n’hésitez pas à y faire un tour, cliquez sur l'image ! : A terme, le projet associatif veut ouvrir le chemin au développement d’une coopération décentralisée entre Débré Tabor et une collectivité française. Source : http://www.lexilogos.com/ethiopie_carte.htm L’Éthiopie, ou République fédérale démocratique d'Éthiopie, est un pays de la Corne de l’Afrique entouré de l’Érythrée, la Somalie, le Soudan et Soudan du Sud, le Kenya et la République de Djibouti. Avec ses 90 millions d’habitants (données 2011), c’est le deuxième État le plus peuplé du continent africain. Marquée par l’Histoire et entourée de nations au contexte sécuritaire particulièrement instable, l’Éthiopie souffre encore d’une image de pays pauvre et désertique, ravagé par la famine. Rien à voir avec l’Éthiopie d'aujourd'hui ! Le pays renferme d’incroyables richesses, ne serait-ce qu’en termes historique et culturel. Seul État africain à n'avoir jamais été colonisé, l’Éthiopie est forte d'une tradition de lutte pour l'indépendance. Constitutionnellement laïque, il fourmille de nombreuses croyances et se distingue par un riche héritage chrétien orthodoxe. Le pays possède également une diversité incroyable de paysages où se [...]

Par |31 août 2015|Aurélie|2 Commentaires

« Avec du soleil, même un cimetière est gai » (Tchekhov)

Parmi la multitude de variétés de parcs et jardins, se détache une catégorie bien distincte; celle des cimetières. Les plus étendus et arborés d'entre eux sont paradoxalement des lieux emplis de vie, où les végétaux séculaires jouent avec le soleil, où les oiseaux s'en donnent à cœur joie, posant indifféremment sur la pierre d'un inconnu ou d'un illustre être humain, et où il fait bon laisser vagabonder ses pensées. Ci-dessous, les instantanés de quatre cimetières français remarquables, qui vous donneront probablement une petite idée de mon obsession pour les portes des tombeaux. Métal rouillé, peinture craquelée et mousse envahissante, le tout dans un écrin pierreux; une esthétique presque évidente! Cimetière Miséricorde (Nantes) Le "Père Lachaise nantais" Cimetière de Montmartre (Paris) Dénivelés et curiosités sous le viaduc La plus étrange tombe que j'aie jamais vue... Cimetière du Montparnasse (Paris) Petit frère du Père Lachaise Cimetière de Passy (Paris) Grandiloquence   Mausolée de Marie Bashkirtseff Inscription sur le monumental mausolée de Marie Bashkirtseff Peintre et sculptrice d'origine ukrainienne, Marie Bashkirtseff a passé l'essentiel de sa vie en France. Son Journal, tenu sans interruption depuis l'âge de 12 ans jusqu'à sa mort à seulement 25 ans, est aujourd'hui conservé à la BNF. J'en aime particulièrement cet extrait, datant du 9 mars 1879: Savez-vous que c’est une grande consolation que d’écrire ! Il y a des choses qui vous détruiraient si vous ne les destiniez à être lues et par conséquent « divisées à l’infini ». Son tableau Un meeting, présenté au Salon de 1884, est aujourd'hui exposé au musée d'Orsay.

Par |19 août 2015|Flora, Nantes, Paris|2 Commentaires